Forum Premier League

Forum Francophone du Foot Britannique
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Phénomène Wenger [Article]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
F10
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 3437
Age : 25
Club Favori : Arsenal
Joueur british : Robert Pires
Date d'inscription : 10/02/2008

MessageSujet: Phénomène Wenger [Article]   Sam 16 Mai 2009, 4:41 am

Arsène Wenger gentleman manager

FOOTBALL | A bientôt 60 ans, le chef de file d’Arsenal vise une nouvelle demi-finale de Ligue des champions.


Arsène Wenger. «Lorsque j’ai débarqué à Londres, on me regardait comme un objet bizarre», raconte-t-il.

Son profil austère fait que l’on s’imagine mal s’enfermer avec lui tout un week-end, autour d’un bon saucisson et d’un verre de vin pour de franches rigolades. Et pourtant, Arsène Wenger serait un homme foncièrement bon et même… drôle! En plus de trente années passées dans le monde du football, le Français a en tout cas marqué son sport. Il est un gentleman manager, un expert dans la gestion de l’humain.

En dépit d’une carrière de footeux bien modeste (un titre de champion de France en 1979, en n’ayant joué que deux rencontres), l’Alsacien s’est installé à la hauteur des plus grands. Ils sont aujourd’hui plusieurs à le prendre pour modèle, à s’inspirer de ses théories et de sa vision enjouée du ballon rond. «L’exigence du football, c’est de gagner et divertir», dit-il.

Médecin? Jamais!

Une manière de penser qui fait l’unanimité, confirmant que ce licencié en économie aime discuter, réfléchir. «Etudiant, il fréquentait les bars à vins d’Alsace, où il adorait philosopher jusqu’à trois heures du matin», confiait récemment son frère dans L’Equipe Magazine. «Mon mari voulait qu’il devienne docteur, reprend Louise, sa maman, 89 ans. Arsène ne le souhaitait pas. Sentant qu’il n’avait que le foot en tête, je lui ai dit que je pourrai convaincre son père, à condition qu’il ait quelque chose d’autre en main. Il a ainsi passé sa licence en sciences économiques.»

Le travail effectué, Wenger peut alors se lancer dans sa passion. Au Centre de formation de Strasbourg tout d’abord, puis comme adjoint à Cannes. C’est ensuite à Nancy qu’il est propulsé en première ligne. Trois saisons lui suffisent pour prendre une nouvelle dimension. Monaco l’accueille et c’est sur le Rocher qu’Arsène devient cet entraîneur réputé. Un titre de champion, une Coupe et une finale de Coupe des Coupes – perdue en 1992 contre le Werder Brême de Klaus Allofs – augmentent sa crédibilité. Le Bayern et l’équipe de France lui font les yeux doux. Droit dans ses bottes, Wenger refuse, arguant qu’il doit respecter son contrat. Le début de saison suivant, manqué, pousse les dirigeants monégasques à se séparer de lui. La reconnaissance est décidément un vain mot.

Escapade réussie

L’Alsacien exporte alors ses idées au Japon. Il transforme les Nagoya Grampus Eight en club majeur de J-League, décrochant au passage la Coupe nationale. Sa vie bascule le 28 septembre 1996. Bruce Rioch viré d’Arsenal, les «Gunners» se tournent vers le Français pour se relancer. En dépit des critiques que suscite sa venue à Highbury, Wenger va réussir dans son entreprise. Accueilli par des «Arsène who?» (Arsène qui?) par les tabloïds anglais, il passe outre et reste fidèle à ses idées. «Manager, c’est plus un métier de confiance que de compétence technique, analyse-t-il. Lorsque j’ai débarqué à Londres, on me regardait comme un objet bizarre. J’y suis allé petit à petit, interdisant d’abord les barres chocolatées dont se gavaient les joueurs puis en revoyant l’hygiène et la préparation…» L’Alsacien prend également le temps de discuter avec son capitaine, Tony Adams, qu’il sortira des affres de l’alcoolisme.

Il fait de son club un véritable monument, polit des jeunes (Djourou, Fabregas, Senderos, Walcott…), transforme Thierry Henry. Deux doublés (1998 et 2002) et 49 matches d’invincibilité (!) suffisent à inspirer le respect. «C’est un visionnaire», lance son ancien protégé Emmanuel Petit. «Il s’agit d’un magicien», constate David Dein, l’ex-boss des «Gunners».

Face aux éloges, Wenger reste de marbre. Les critiques non plus ne l’atteignent pas. Même en septembre dernier, lorsque Michel Platini s’en est pris à son amour de la vidéo, il n’est pas sorti de ses gonds. «Afin de réussir, il faut des forces physiques et… animales, soutient-il. C’est un métier de combat.». Il s’apprête à livrer d’autres batailles, car il court toujours après une consécration européenne. A près de soixante printemps, il serait temps qu’elle tombe dans son escarcelle. Histoire de changer définitivement Arsenal en «Arsènal».

ARNAUD CERUTTI | 14.04.2009 | 00:01
www.tdg.ch

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RVN10
Joueur moyen en PL
Joueur moyen en PL


Masculin
Nombre de messages : 1504
Age : 27
Club Favori : Manchester United
Joueur british : Ryan Giggs
Date d'inscription : 25/02/2007

MessageSujet: Re: Phénomène Wenger [Article]   Sam 16 Mai 2009, 2:02 pm

Je pense que la méthode Wenger a clairement montré ses limites cette saison, et malgrès Arshavin qui montre de très belles choses et un petit groupe de bon joueurs, je verrais bien Everton ou Villa leur causer de gros soucis l'année prochaine

4 années sans le moindre trophée, c'est quand même un bilan assez terne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blues
Golden Boot
Golden Boot


Masculin
Nombre de messages : 10732
Age : 25
Localisation : Sens (89)
Club Favori : Chelsea F.C
Joueur british : Frank Lampard [8] John Terry [26]
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Phénomène Wenger [Article]   Sam 16 Mai 2009, 6:28 pm

Pareil.

Mais c'est déjà beau ce qu'il a fait pour ce club (bien que je l'aime pas). Par contre, si il pouvait relancer la France après Domenech, je ne cracherais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy bobby
The Comeback Kid
The Comeback Kid


Masculin
Nombre de messages : 7357
Age : 26
Localisation : Bruxelles (initialement du Québec)
Club Favori : Liverpool F.C.
Joueur british : Ian Rush
Date d'inscription : 04/11/2006

MessageSujet: Re: Phénomène Wenger [Article]   Dim 17 Mai 2009, 10:36 pm

C'est clair que l'époque Vieira et saison parfaite est révolue.

La méthode Wenger a toujours connu du succès en comptant dans ses rangs un joueur spécifique pour chaque domaine (leadership : Vieira, créativité : Pirès, Buts : Henry).

Maintenant on a beau vouloir recruter jeune et ne pas faire trop de folie, n'empêche il faut tout de même un juste milieu et ça fait des années que Wenger n'a su le rétablir.

Je considère tout de même l'Alsacien comme une excellente tête de football, seulement je trouve qu'il ne dispose pas nécessairement des moyens qu'il faut pour en faire un grand club.

Un bon, okay, mais pas un grand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://old-school-rap.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Phénomène Wenger [Article]   Aujourd'hui à 8:49 am

Revenir en haut Aller en bas
 
Phénomène Wenger [Article]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le meilleur article technique
» Article abattoir Carpentras
» Le déroulement des attaques de chaque carnassier. [Article]
» recherche d'un article media carpe
» article chasse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Premier League :: Archives P-L :: Forum P-L 06-09 :: Arsenal FC-
Sauter vers: